vendredi 7 novembre 2008

type machine

Salut les gens, bon je sais pas si y'en à qui passent par là de temps en temps, mais je continue à poster quand même, hésitez pas à laisser des commentaires.

Voila ma dernière petite illu, dans un autre style que je pense creuser un peu dans l'avenir!



samedi 14 juin 2008

De retour du FIFA

NON! c'est pas du foot!!

J'étais donc à Annecy pour le festival international du film d'animation avec mes potes de Donuts.
C'était bien sympa, mis à part la météo schizophrène de cette semaine. Au niveau des animations, naturellement il y avait du bon et du moins bon.
En exclusivité, je vous dévoile mon top 3 des animations que j'ai vu (j'ai pas tout vu, je ne suis resté que deux jours)
Les 3 finalistes sont tirés des Courts Métrages en Compétition n°1

NUMBER 3 :
La Maison en petits cubes, de Kunio Kato, pour le Japon
Très émouvant et très beau "Souvenirs de famille. La maison en cubes peine à rester hors de l'eau. Le grand-père qui y vit y rajoute constamment des étages, au fur et à mesure que le niveau de l'eau monte."
La descente dans les étages engloutis fera remonter à la surface (ohhh ;) ) des souvenirs des différentes étapes de sa vie.

NUMBER2 :
Fantaisie in Bubblewarp (fantaisie en papier bulle), de Arthur Metcalf, pour les Etats-Unis.
"Un curieux voyage dans le monde du papier bulle." Excellent court métrage. Innocentes et impuissantes petites bulles face à son redoutable prédateur : l'homme stressé!
Dialogues et timing impeccables, concept très simple (les meilleurs d'après moi)
On en arrive même à être triste pour ces petites "bubbles". Je crois que tout ceux qui ont vu ce court, ont décidé d'arrêter le massacre du papier bulle.

Annnnnnnnd NUMBER 1 :
KJFG N°5, de Alexei Alexeev, pour la Hongrie.
"Trois musiciens professionnels, l'ours, le lapin et le loup répètent dans la forêt, mais soudain le chasseur arrive". Ici encore timing et absurdité impeccable.
Impossible de ne pas crier OUUUUUuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh
pendant deux jours après le visionnage! Ceux qui le verront comprendront.

D'ailleurs si quelqu'un sait où il est possible de trouver ses animations sur le web, faites moi signe, je ne les trouve nulle part.
Si vous voulez plus d'infos sur les films diffusée au festival

Sinon ça m'a fait plaisir de revoir mes amis de l'ENAAI que j'avais pas vu depuis pfffiouu un bon moment! Tout ça parce qu'ils viennent jamais à Lyon voir leurs amis, ou que quand ils viennent ils appellent pas!! N'est-ce pas? Oui oui! c'est bien de toi que je parle! ;p

jeudi 5 juin 2008

Clip Videotape

Ca y est, j'ai terminé le clip pour Videotape de Radiohead.
Jetez-y un oeuil, là, juste à coté et donnez moi votre avis.
Je ne sais pas si ça gagnera le concours mais en tout cas j'ai bien aimé bosser sur ce projet, ça change un peu des images qui ne bougent pas!

samedi 17 mai 2008

ARCHIVES

lundi 10 décembre 2007

Fête des lumières

La fête des Lumières s'est achevée hier. C'est incroyable le monde que cette "fête" peut attirer!
J'ai trouvé ça pas mal, mais bon ça reste un peu toujours la même chose, on sort difficilement des projections colorées sur les bâtiments, des néons, et des lumières turquoises, le tout bien conceptualisé comme il faut. Je regrette l'abandon peu à peu de la tradition des petites bougies sur les rebords des fenêtres, ça devait être joli à l'époque.
L'œuvre qui m'a bien plu (et qui a plu à tout le monde) par sa simplicité et son surréalisme était :























Oui oui, une cabine téléphonique-aquarium. Pas très original me direz-vous... Non, pas très. Ça à surement déjà été fait à maintes et maintes reprises. De tout façon tout a déjà été fait, et comme de nos jours tout le monde cherche à être original, la meilleur façon d'être original, c'est de ne pas l'être.

En tout cas voir un gros poisson très moche attendre un coup de fil, j'ai trouvé ça très drôle!








samedi 8 décembre 2007

Ahhh... Montreuil...


J'étais lundi dernier à la dernière journée du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.
Une journée plutôt épuisante, puisque passée debout à aller et venir de stands en stands, sur 3 étages, en espérant pouvoir parler et montrer mon book à quelques éditions.
J'ai eu de très bons contacts avec des petites maisons d'édition, qui prennent le temps de discuter, de regarder les books, contrairement aux maisons plus importantes qui n'ont "pas la tête à ça", mais vous accrochent 20 min pour vous présenter leur tout nouveau bouquin-superproduit.
Espérons que ces rencontres déboucheront sur du concret!

vendredi 30 novembre 2007

regarder ou r.e.g.a.r.d.e.r

Depuis que l'on m'a appris et habitué en école d'art à regarder, analyser, décortiquer, interpréter et bien sûr, fabriquer les images, j'ai du mal à les regarder comme je le faisais avant, avec l'innocence de l'enfance, en me fiant uniquement au sentiment qu'elles me procurent en les regardant.
Aujourd'hui, j'ai beaucoup de mal à prendre du recul sur les images que j'ai produites, je n'arrive pas à savoir ce que pourront en penser les gens en général. Il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas trouver si géniale que ça une image qui pourtant est plus appréciée que les autres par les personnes extérieures.
J'ai du mal à voir mes images dans leur globalité, c'est plutôt une espèce de puzzle de détails que j'ai imbriqués les uns dans les autres qui me rappellent le moment où je les ai peints, les difficultés techniques que j'ai pu avoir à ce moment là, etc. C'est un peu comme si je lisais un mot lettre par lettre au lieu de le voir en un bloc; il perd alors de son sens et on ne voit plus que des formes imprimées les unes à la suite des autres. Et là on commence à se poser des questions inutiles du style : "pourquoi la barre du "t" est placée comme ça, pourquoi il y à deux "f" à "difficulté",...?"; des questions que les gens normaux ne se posent pas en lisant.
Quelqu'un qui regarde une peinture ne va pas analyser chaque coup de pinceau avant de dire si l'image lui plait, moi je ne serai pas satisfait si un coup de pinceau est légèrement de travers et si je le laisse je ne verrai que ça (encore mon côté scientifique... ou maniaque).
Naturellement cela passe un peu avec le temps mais jamais complètement et c'est très long.
Ça vous fait la même chose aussi, à vous, fabricants d'images de toutes sortes?

mardi 27 novembre 2007

dimanche 25 novembre 2007

Rencontre avec Anne Wilsdorf

Hier j'étais à Lausanne pour rencontrer l'illustratrice Anne Wilsdorf, qui m'a accueilli dans son atelier. Un vrai atelier comme on aimerait tous en avoir, avec beaucoup d'espace... rempli de bordel.
Nous avons discuté longuement sur les débuts de la carrière d'illustrateur. Évidemment, les débuts sont toujours difficiles. Les éditeurs pas toujours très délicats avec les jeunes illustrateurs, les réponses qui tardent ou n'arrivent jamais... Mais de toute façon, ne jamais baisser les bras, continuer à produire des images, monter des projets, se fixer des buts, et une chose très importante : rencontrer des gens. Discuter de mon travail avec des personnes du milieu m'a toujours redonné confiance et motivation. Et c'est bien pratique de connaitre des gens qui connaissent des gens qui connaissent des gens...
Une chose importante aussi est de ne pas se laisser démonter par les critiques négatives que l'on peut recevoir sur son travail, et ne pas prendre ces avis pour stricte vérité. Recueillir le maximum de critiques, positives ou négatives (les salons sont pas mal pour ça), sentir un peu l'avis général et surtout prendre du recul et se faire sa propre opinion de son travail me semble une solution saine. Ensuite continuer à travailler, améliorer, perfectionner son PROPRE style, technique, univers... et proposer son travail régulièrement à un maximum d'éditeurs, mais il est quand même conseillé de se renseigner sur leurs publications pour voir avec lequel notre travail pourrait correspondre au mieux.
Il est intéressant aussi de varier les projets, ne pas faire que du livre pour enfant si c'est ça qui nous intéresse. J'ai par exemple participé à la création d'un jeu vidéo, pour lequel j'étais en charge des décors. C'est un travail d'équipe qui sort vraiment du cadre de l'illustration de texte habituelle. Et les boulots en dehors de l'édition permettent de gagner quelques deniers. Anne, elle, enseigne l'illustration et trouve un grand plaisir dans l'échange qu'elle a avec ses élèves.

Voila donc un petit aperçu de notre rencontre.
Si je devais résumer : Bosser, Persévérer, Foncer, Jamais Abandonner (on dirait une pub avec Tonny Parker, non?^^)

vendredi 23 novembre 2007

TADAAAAMM!

Bien, voila donc mon blog ouvert, après pas mal de temps à me demander ce que je pourrais bien y écrire.
Je n'ai toujours pas d'idée précise sur ce que sera le contenu de ce journal, je le laisserai se remplir suivant l'humeur.

Je suis illustrateur indépendant, je posterai des petits croquis, illustrations, ou simplement des idées, des questions que je me pose, l'avancement de mes travaux, etc.

Commençons tout de suite avec un petit croquis.
Je me replonge depuis peu dans l'étude de l'anatomie, c'est mon côté scientifique qui ressort (cela arrivera souvent...)